Les bienfaits des bains froids : mythe ou réalité ?

woman-getting-out-of-water-yaya-coaching

Les bains froids ou la baignade dans l’eau froide viennent d’une tradition Finlandaise qui consiste à se plonger dans l’eau froide après un bain chaud. C’est une pratique très ancienne qui procure de nombreux bienfaits pour la santé, que nous aborderons dans cet article. Nous apprendrons également comment se lancer !
Mais avant de commencer, il faut savoir que cette pratique est contre-indiquée aux personnes ayant des problèmes cardiaques.

Le froid pour le bien-être

Se baigner régulièrement en eau froide juste avant et pendant l’hiver renforce notre système immunitaire par l’augmentation des globules blancs et des globules rouges. C’est également un énorme « coup de booste » pour notre métabolisme, qui augmente de 200% pendant 1h après la baignade. Ce phénomène est dû aux frissons musculaires provoqués par l’exposition au froid (le frisson musculaire est un processus naturel de réchauffement du corps). L’immersion totale dans l’eau froide provoque également la sécrétion d’endorphines, d’adrénaline et de corticoïdes anti-inflammatoires, c’est ce qui donne une sensation de bien-être après la baignade. Enfin, la régularité des baignades augmente la résistance au froid.

Excellent pour la circulation sanguine

De nombreuses études ont montré que le choc thermique entre la température de l’eau et la température du corps provoque une augmentation de la circulation sanguine. C’est un processus naturel de survie qui vise à ramener rapidement le sang chaud proche des organes vitaux. Ce phénomène entraine également une augmentation de la tension artérielle, c’est pourquoi une bonne santé et requise pour ce genre de pratique.

Optimise la récupération

Plusieurs études montrent que l’immersion totale ou partielle dans un bain froid permet de mieux récupérer après un effort et de diminuer les courbatures. Comment cela s’explique ?
L’immersion en bain froid augmente le rythme cardiaque et provoque une vasoconstriction (diminution du diamètre des veines et des artères). La combinaison de ces réactions accélère le flux sanguin, ce qui améliore l’élimination des déchets produits dans les muscles pendant l’effort, ainsi que l’apport en nutriments aux muscles. Attention, le bain froid est à pratiquer loin de l’entrainement ! Je m’explique :
Le bain froid a un effet anti-inflammatoire sur les muscles. Or, après une séance de sport, une inflammation physiologique se produit et est nécessaire à la récupération car elle permet la cicatrisation. Le bain froid a pour effet de stopper cette inflammation donc de stopper la récupération.
Après un effort, il est donc préférable de prendre une douche et de finir par 1 minute à l’eau froide. En effet, cela permet d’activer le flux sanguin pour améliorer la récupération mais ne stoppe pas l’inflammation.
Le bain froid est conseillé le jour de repos ou 12h après l’entrainement.

Les bains froids anti-inflammatoire

Enfin, le bain froid a également un effet anti-inflammatoire sur le corps, notamment car il augmente la sécrétion de corticoïdes anti-inflammatoires. Ce phénomène se produit lors d’une immersion totale ou partielle. D’autre part, la sécrétion d’endorphines provoque une diminution de la sensation de douleur, par exemples en cas de tendinite, entorse, œdème ou déchirure musculaire.

Mes conseils pour pratiquer les bains froids dans un lac ou à la mer

  1. Continuez de vous baigner régulièrement après l’été pour vous habituer progressivement à la diminution de la température de l’eau.
  2. Mettez un bonnet de bain ou en laine pour limiter la perte de chaleur par la tête.
  3. Lors de votre entrée dans l’eau, il est possible que vous ayez le souffle coupé. Si cela se produit, ne paniquez pas et concentrez-vous sur votre respiration, qui doit être lente et contrôlée.
  4. Pour les débutants : ne restez pas plus d’une minute par degré. Par exemple : restez 6 minutes dans une eau à 6 degrés.
  5. Ne nagez jamais seul-e et débutez dans une zone où vous avez pied.
  6. Rentrez dans l’eau rapidement, mais ne plongez pas.
  7. A la sortie de l’eau, séchez-vous, habillez-vous et réchauffez-vous naturellement (avec un thé chaud ou au coin d’un feu).

Bon à savoir : terminer sa douche à l’eau froide (de 20 secondes à 1 minute) a des effets similaires au bain froid. Cela permet aux personnes qui n’ont pas de lac proche de chez elles ou qui n’ont pas la possibilité de garder une routine de bains froids d’avoir leur « dose de froid ».Vous avez des questions à propos de cet article ou cet article vous a plu ?
N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à le partager !

Source des articles

Trevor R Higgins, David A. Greene, and Michael K. Baker Effects of cold water immersion and contrast water therapy for recovery from team sport/ A systematic review and meta-analysis 2017
Mishra S, Manjareeka M and Mishra J Blood pressure response to cold water immersion test 2012
Jonathan Leeder, Conor Gissane, Ken van Someren et al. Cold water immersion and recovery from strenuous exercise/ a meta-analysis 2011
L. Jansky, D.Pospisilova, S. Honzova Immune système of cold-exposed and cold-adapted humans 1996

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin